Edouard Ehoungue : un auteur à rencontrer à la maison de la culture de Mboa Manga

Edouard Ehoungue est un mordu des lettres, influencé par le mouvement surréaliste. Son écriture révèle des rêves et des imaginaires fulgurants. En 2017, il remporte le premier prix du concours littéraire organisé par le FEICOM. C’est ainsi le début d’un parcours littéraire prolifique. Il est l’auteur d’une nouvelle au succès établi. Il a publié en 2018 une aventure marquée par la problématique contemporaine de la quête identitaire. Cette année, il a présenté un roman en hommage au mont Cameroun ainsi qu’un drame passionnant autour de la déportation du peuple Batanga. Par souci de se rapprocher de ses lecteurs, Edouard Ehoungue leurs donne rendez-vous ce 4 septembre 2020 à la Maison de la Culture de Mboa Manga à Kribi.

La maison de Sophie

Cette nouvelle parut en 2017 est publiée par les éditions Ifrikiya et par le Fonds Spécial Équipement et d’Intervention Intercommunale (FEICOM). La motivation derrière l’écriture de ce texte a été, pour l’auteur, de faire connaitre le FEICOM et ses réalisations au public. Le thème du concours qui la met au jour était : « raconte-moi l’entreprise ». Ainsi, par une histoire dramatique qui se déroule sur la pointe de Manoka, Edouard Ehoungue est parvenu à poser La maison de Sophie sur la première place du podium.

La légende de l’homme-forêt

L’histoire de ce roman se rapproche du vécu de l’auteur. Elle a une connotation autobiographique car elle traduit une quête permanente, une volonté constante de se réinventer. Il y rend un hommage virulent à une mère présente dans toutes les étapes de son parcours d’écrivain. De péripéties en péripéties, elle trace l’aventure d’un petit garçon dans la forêt à la recherche de sa propre identité. Edouard Ehoungue y attire l’attention sur la nécessité de préserver la grande forêt du Sud du Cameroun à travers un voyage personnel et introspectif. Publiée chez Afrédit, La légende de l’homme-forêt met à l’honneur un patrimoine d’une valeur inestimable.

La montagne

Par ce roman, Edouard Ehoungue invite à la découverte du mont Cameroun en exposant des personnages multiformes. L’objectif est double : présenter la ville de Buéa du point de vue d’un militaire Allemand de 1908 ; traduire la fierté des camerounais (anglophones et francophones) lors du cinquantenaire de la réunification en 2015. Du fait de l’engagement qui retentit dans La montagne, les éditions Ifrikiya l’ont proposé au Prix des cinq continents de la Francophonie. Le verdict est attendu pour le mois de décembre.

Edouard Ehoungue/Batanga/mellittéraire

Batanga

Batanga est une œuvre mise à la disposition du public en août 2020 par les éditions de Midi. Il témoigne de l’attachement de l’auteur pour la tribu des Batanga de Kribi. Batanga est un roman historique qui a nécessité une recherche de témoignages et de documentation au Cameroun et en France. L’histoire est tirée d’événements réels qui se sont déroulés en 1914.  Elle rapporte l’horreur d’une guerre et le drame de la déportation des Batanga de Kribi pour Victoria. Mais, elle raconte surtout le voyage d’une jeune femme à travers l’amour, la passion et l’espoir. L’œuvre est accessible à Yaoundé aux éditions CLE, à la Librairie des Peuples Noirs et aux éditions de Midi. À Douala il est possible de l’avoir à Lipacam, au kiosque Messapresse près de Touristique Express.

Lire également: entre le livre et la scène: Georges Ndjocke se dévoile

Actualités

Actuellement, les activités de l’auteur tournent autour des rencontres littéraires, des ateliers d’écriture et de la promotion de ces œuvres. Malgré ses occupations pour le compte du FEICOM en tant qu’agent de suivi des recettes et de la comptabilité de l’entreprise à la trésorerie générale de Douala, Edouard Ehoungue trouve du temps pour piloter des ateliers d’écriture et produire des textes. Comme il le dit: « un auteur évolue dans un monde passionné et mystérieux dont il est le seul à maîtriser les difficultés. L’écriture en elle-même est comme une promesse ». Cette promesse, il s’évertue à la tenir à chacune de ces productions.

Edouard Ehoungue/éditions de Midi/Batanga/Dédicace/éditions de Midi/mellittéraire

Dédicace

L’objectif de la dédicace de Batanga est de : « faire connaitre cette œuvre au public, à travers le drame de la déportation et de l’exil de 1915 à 1916 ».  Elle sonnera la première rencontre officielle entre l’auteur et les lecteurs depuis celle organisée par le FEICOM pour La maison de Sophie. Le rendez-vous est pour ainsi dire pris pour le 4 septembre 2020 dès 16 heure à la Maison de la Culture de Mboa Manga de Kribi.